Mon long week-enk chez pépé Chaying Lyfoung à Régina

pépé coupe les noix de coco
Rating: 5.0/5. From 2 votes.
Please wait...

Le jardinage à la mode de chez nous..

On s’est ensuite occupé des fleurs et plantes d’ornement qui entouraient le carbet. Il l’a fait à l’arrache… A coup de machette… Il m’a semblé pourtant que dans les émissions télé sur le jardinage l’expert jardinier préconisait des tailles très précises. Telle branche à ne pas couper, couper à telle hauteur ou à tel niveau de bourgeon …etc… Dans la réalité de la Guyane, on y va à la machette… J’ai d’abord essayé le sécateur, puis j’ai laissé tomber. C’est vrai que c’est plus rapide à la machette. Une pensée m’a traversé l’esprit : je me demandais si tata prenait soin de ses plantes comme ça aussi…humm à voir.

jardin
Une autre vue du jardin

Malgré une taille qui m’avait pourtant semblé approximative, les plantes finissaient par avoir une tête convenable et c’est vrai que cela donnait plus de lumière au carbet. Dans le feu de l’action je n’ai pas vu un nid de guêpe et bien sûr une de ces sales bêtes est venue se venger sur mon bras droit… Je l’ai senti passé.

A propos de piqûres, en Guyane, on a droit à tout mais surtout aux moustiques, fourmis et guêpes. J’ai eu droit aux trois chez pépé Chaying. Dans l’ordre, moustique la veille lorsque je suis sorti prendre la douche. Oui on se douche dehors malgré une superbe salle de bain « réservée à Sarah » la fille de pépé. C’était rafraichissant et ça m’a rappelé l’armée quand on partait en sortie 2 à 3 jours en extérieur. L’armée, c’était quelque chose..

douche
La douche extérieure, l’eau est même parfois chaude..suivant l’ensoleillement du jour.

Moustiques, fourmis et guêpes…

Bon, tout ça pour dire que c’est à ce moment là que je me suis fait piqué par un moustique (on dit un ou une ?? ché plus). Et bien lorsque la guêpe m’a pris par surprise, je n’ai plus du tout senti la piqure de moustique.

La même chose m’est arrivée le lendemain lorsqu’on a été cueillir les ananas. J’ai eu le malheur de marcher (et de rester) sur un nid de fourmis rouge. Je peux vous dire qu’après… ça pique aux jambes et bizarrement on se met à sauter partout, comme un fou, comme si ça allait faire partir les fourmis.

Nid de fourmis rouge
Nid de fourmis rouge : évitez de marcher dessus.. (trop tard pour moi…)
piqure fourmis rouge
Piqure de fourmis rouge, le jour d’après…

Ça fait fait hyper mal les piqûres ou morsures de fourmis rouges, pourtant elles sont toutes petites mais ouille ça fait un mal de chien. ..2 minutes après j’ai eu droit à un rappel de piqûres de guêpe au cou (probablement pas la même guêpe puisqu’on était au champs alors que pour la première on était à la maison..elle ne m’a tout de même pas suivi, plus sûrement une copine à elle). C’est bizarre de revivre des émotions proches à une journée d’intervalle : la piqûre de guêpe m’a complètement fait oublié les terribles piqûres des fourmis. Je vous laisse ainsi imaginer le degré de douleur d’une piqûre de guêpes guyanaises… J’ai été vacciné à partir de ce moment là. Et j’ai aussi compris pourquoi les guyanais, enfin ceux qui vivent en Guyane pas forcément les guyanais de Guyane..je sais pas si je suis bien clair là..

piqure de guêpe
Piqure de guêpe, moins impressionnante mais vachement plus douloureuse…

Je disais donc, j’ai compris pourquoi les guyanais ne sentaient pas les piqûres de moustiques alors que nous les nouveaux arrivants on avait l’impression d’être la seule chaire intéressante pour ces petites bêtes. J’ai compris, ils sont vaccinés et je venais de l’être également. En effet, je crois qu’après les fourmis et les guêpes, les moustiques c’est de la gnognotte.

Je digresse. La première journée n’est pas finie.

Après le ménage et le jardinage, on est allé jeter les déchets verts aux champs. On en a profité pour allé rendre visite à des hmong du village. A cette occasion, j’ai pu voir que pépé était quelqu’un de respecté et chez qui on venait chercher conseils. Les gens chez qui on est allé sont des personnes proches de la famille. Avec ma mémoire de camembert, bien sûr, je ne me souviens plus de leurs noms. Je me rappelle seulement qu’ils m’ont offert deux sacs de ramboutans que je n’ai pas su refuser (en fait, j’ai refusé au début mais ça c’est seulement l’usage et la tradition..hehe des ramboutans.. humm trop bons). Bon c’est quand même bien embarrassant de ne pas se souvenir de leur nom surtout que je serai sûrement amené à les rencontrer la prochaine fois que je retournerai à Régina…

Vous pourriez aussi aimer

4 commentaires

  1. Eh bien quelle aventure !

    C’était un bonheur de lire ton long week end chez pepe Chaying a Regina.

    Ça me rappelle sa boutique alimentaire de Nimes.je l’aime bcp. Pepe Chaying est genereux ( de mes souvenirs d’enfance).

    Pakouda 😉

    1. Salut Pakou,

      C’est super sympa de lire tes commentaires. J’espère que vous n’êtes pas touchés par les inondations..
      Passe le bonjour à Thoj Pov Yeeb 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.